BRIANDES

   A 560 mètres d'altitude, c'est le plus haut perché des hameaux de Lunas. Briandes possédait son église aujourd'hui disparue.

   " C'est dans la bulle du pape Innocent III en 1135 qu'est nommée pour la première fois "Sanctus Petrus de Dransthilag (plus tard de Transiliaco)". Il en est encore question en 1715 dans l'enregistrement d'un acte de vente d'un champ fait par Jean Salvaniac à Antonin Salvaniac de Briandes, situé au tènement appelé "Lou Claux" confrontant au marin Thomas Salvaniac et le chemin qui va du-dit mas à Saint-Pierre de Tranzillac. Il ne reste absolument plus trace de cette église dont, en 1932, l'abbé Calixte Aubagnac, curé de Lunas, a retrouvé l'emplacement, qui avait d'ailleurs conservé son appellation de Saint-Pierre, comme c'est fréquent pour les lieux-dits et l'a fait alors marquer d'une croix, laquelle malheureusement a été dérobée ces dernières années." (d'après Henri MARC- Lunas porte de l'Escandorgue - 1980)

    NB : Didier Tharaud, de Briandes, nous signale que la croix Saint Pierre est toujours à sa place dans la prairie entre Briandes et Serres. Par contre la Croix de Briandes (calvaire) a été dérobée et se trouverait dans un jardin privé de Montpellier. (courriel de juillet 2004)

    Pratiquement abandonnées, les constructions tombaient en ruines.

    Depuis une vingtaine d'années Briandes a progressivement repris vie.

   

 Des vieilles maisons de pierre, restaurées avec goût, abritent plusieurs gîtes (de séjour ou familiaux) et  chambres d'hôtes.

  On y trouve aussi une ferme pédagogique pouvant accueillir 26 enfants en classe transplantée ou en séjour de vacances.

Les gîtes de Briandes

"commune de Lunas"