Le pont de l'Eglise 

  Après l'ouverture de la route de Lodève et la construction du pont Neuf, dans la première moitié du XIXème siècle, le village se développa le long de cette voie. Des maisons se trouvèrent alors relativement à l'écart de l'ancien village, notamment de l'église que l'on ne pouvait rejoindre qu'en passant par le pont Vieux et le pont Ciffre.

   Aussi, pour remédier à cet isolement, lança-t-on une souscription afin d'édifier un pont reliant l'église à la nouvelle route. Les habitants les plus aisés donnèrent de l'argent, les plus pauvres participèrent en travaillant à cet ouvrage ou en prêtant matériel et animaux pour le transport des matériaux.

Pour retrouver toute l'histoire de la construction de ce pont, cliquez ici...

  Ce pont, initialement tout en pierre, a subi des transformations :  il a été partiellement enduit et son tablier élargi pour faciliter la circulation automobile; de plus, la réalisation du plan d'eau, sous le château, amène l'immersion partielle de ses piliers pendant les mois d'été, lorsque les vannes du barrage sont fermées. Il faut noter dans l'architecture de ce pont, les ouvertures ménagées dans son épaisseur, destinées à diminuer la pression qu'il subit en période de crue.

 

Le pont de l'Eglise vu des Platanettes (vers 1900)

Sur ce document le pont présente son aspect d'origine.

  

Le pont de l'Eglise vu de la rive gauche, en aval, en 1937.

   Lors de cette importante crue les parapets furent emportés. La municipalité profitera des travaux de remise en état pour élargir le tablier du pont.

 

Le pont de l'Eglise après la mise en eau du barrage, pendant les mois d'été.

  

Le pont de l'Eglise vu du Gravezon, en dehors des mois d'été.

 (photos L.Osouf 2002)

Le petit patrimoine de Lunas