Le pont de Rouby.

   Encore appelé "pont romain" par certains Lunassiens (probablement à cause de l'ampleur de son unique arche) , il enjambe le ruisseau de Nize à la sortie du village.

   Il se situait, jusqu'au milieu du XIXème siècle, (avant la création du Pont Neuf et de la route de Lodève) sur l'unique voie reliant Lunas aux hameaux des Pascals, de Gours, de Briandes, de Laval de Nize et de La Dournié.

   Vers 1880, sous l'impulsion d'André Mialane, représentant général pour la France de la dynamite découverte par Nobel en 1866, on ouvrit une nouvelle voie. Creusée depuis le pont Ciffre, dans le flanc nord-est du Redondel, elle rejoignait le chemin menant vers l'Escandorgue en évitant les ruelles étroites de la Costète.

    Le pont de Rouby, (du nom du moulin à blé, construit en 1791) sera alors de moins en moins emprunté. De nos jours il n'est plus utilisé que par les promeneurs ou les habitants du quartier.

    Rien ne rappelle, à l'heure actuelle, l'importance de son rôle économique passé.

Le pont de Rouby (carte postale du début du XXème siècle)

 

Le pont de Rouby, état actuel. (photo L.Osouf)

Le petit patrimoine de Lunas