Las rabasses...

Un Dimenge amb los amics avèm fa un « repas de truffes » coma se ditz. Nautre disèm un dinar de rabasses. Qual saupre que la rabassa, la Melenosporum es un campairòl que se trapa sus las racinas de garit o d’ avelanièr. La rabassa es negre, un pauc ronda, ovoïda que semble un parelh de coconhatas. Es per aquò que Francès 1er pensava que las rabassas èran afrodisiacas.
La rabassa es una espèça de la familha dels Tuberaceae, de genre Tuber que cal pas mesclar amb un jove pubèr, qu’es un jove que comença d'aver de formigas dins las bralhas e la bistoqueta que comença de bolegar
La rabassa de Provença e de Tricastin es considerada coma la reina de rabassa en français « la reine des truffes » Ai plan conescut una « reine des truffes » mai aquela portavan pas lo nom de malanosporum. Aviá de polidas gambetas, un polit cuol, dos polits tetons plan gonflats coma dos melons madur, mas pas grand causa dins lo cap.
Per trapar las rabassas se ditz cavar amb un chin rabassièr. Per la «reine des truffes» es melhor de prendre un vièlh porcàs.
Cal faire atencion, cal pas dire a un parigot qu’es una truffa, se non l'avètz comparat a «une pomme de terre» e aquò es una ofensa maishantassa.
Una femna que cava de rabasses es una rabassièra que cal pas confondre amb una reborsièra, qu’es una femna que fa que romegar, qu’es una rompa dàtils que fa cagar lo mond . Tanben una rabassa es pas una radassa. Una radassa es una cagòla mal fagotat mal espengenat.
Un òme que cerca des rabassas es un cavaire e pas un caviste, qu’es un òme que fa de vin dins una cava.
Ara es lo moment de dejunar, assetat sòus lo vièlh garit. Cal sortir lo cambajon de Lacauna, lo pè de pòrc de Veronica, lo fricandèu de Kure e lo pan de campanha. Vau faire petar lo botelhon amb lo Laguiola e laissar a costat de ieu la bombona de San Chinhan,e tanben la damajana de vin roge de Faugièra.
Cal terminar per un peneque, per pantaissar aclucat a la « reine des truffes »

Amics aqui sèm ben ! Puta qu’es bon la vida ! òsca la vida !!
  

   
                                        Enric del Redondel
  

   

   La truffe, champignon qui s’épanouit sous terre. C’est le fruit de la rencontre entre un arbre, dit « arbre truffier » (chêne, noisetier…) et un champignon ascomycète ectomycorhizien, qui vit au contact des radicelles de l’arbre. Les excroissances produites par le champignon s’appellent… les truffes ! De forme arrondie ou ovoïde, plus ou moins bosselée, qui rappelle la forme de la partie intime du sexe masculin que l’on nomme paire de couilles. François 1er pensait que la truffe était de ce fait aphrodisiaque. Le parfum enivrait déjà les pharaons d’Égypte. Vers 2600 av. J.-C.
   Il existe plus d'une centaine d'espèces de la famille des Tuberaceae, du genre Tuber, et non pas d’un jeune pubère. La puberté étant la période de transition entre l'enfance et l'adolescence, caractérisée par le développement des caractères sexuels et conduisant à l'acquisition des fonctions de reproduction. Ce qui ne concerne personne, tout le monde ayant dépassé l’âge de la puberté bien que le comportement de certains énergumènes puisse laisser penser le contraire.
   La truffe Tuber melanosporum dite du Tricastin ou truffe de Provence est la reine des truffes, au parfum et à la saveur recherchée. J’ai bien connu une reine des truffes mais ne portait pas le nom de melanosporum mais avait des saveurs recherchées et a toujours pensé que le diamant noir nom donné a la truffe, devait se monter en bague pour une demande en mariage. La reine des truffes exige un chêne pubescent, mais pas seulement un chêne et plutôt un chêne vert. La pleine maturité de la truffe est de mi-janvier à fin mars. Pour la reine des truffes la période de maturité n’est pas connue. Elle est alors ramassée, on dit «cavée» à l'aide, en général, d'un chien truffier, mais pour la reine des truffes un vieux cochon sera plus performant.
   Sachez aussi que si dans un excès de colère on traite certains de truffes, on les traitent en parlant français de : pomme de terre, ce qui tout de même est une insulte conséquente. La melanosporum en occitan, ce dit rabasse, le rebassier étant la pioche servant à caver les rabasses et non pas les radasses. Une radasse étant une cagole mal fagotée. Une rabassiere étant une femme qui ramasse des rabasses. A ne pas confondre avec une femme réboussierre femme roumegaire de mauvais caractère bref casse-couilles .Ce qui bien sur est un cas très exceptionnel.
   Quand au caveur, il ne faut pas le confondre avec un caviste personne compétente travaillant dans une cave.

   Vive les truffes,  vive les rabasses, vive nos femmes et, par-dessus tout, nos bouteilles de CDR viva !! viva !! viva !! 

                                                 Henri du Redondel

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Cronicas de L'Enric del Redondel