Cronicas de L'Enric del Redondel

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Le PV de Joan Claudi

Le PV de Joan Claudi

   L’autre cop m’avètz demandat, per de que un procès ?

   Cal dire çò de Lunas, una causa es venguda un esport communal per las còlas dels joves : Aquela causa se ditz « Faire la réserve » aquò vòl dire, pescar las trochas del Graveson dins la resèrva del vilatge.

   L’autre espòrt, la pesca las escaravissas dins lo rèc de Sourlan. Aquò de segur es mai que mai interdit, mai que mai defendut. Mai los joves se’n cagan.

   Un vespre, amb la còla de Bibi disèm : « anam faire Sourlan » e Odette (Blanes)farà la préparacion de las escaravissas sauça americana. Un còp de petroleta per montar a çò de Sourlan. La pesca èra plan bona, las causas se passavan plan...

   Sabi pas cossí los gendarmas aquelas arpetas, trapèron. De segur es Chocolate lo garda de pesca que nos a denonciat. Los arpetas que son mai intelligents raubèron las petroletas.

   L’endeman lo paire Dader fasià lo morre era colera per anar cercar la petroleta a çò de la gendarmaria e mai que mai d’estre convocat per un jutge de patz al tribunal de Montpelhièr. Aürosament lo jutge èra una bona persona, tota aquela istòria l’amusèt plan. Pòdi vos dire la sauça americana d’Odette era una meravilha.

   Se volètz conestre Chocolate, ne parlarem lo còp que ven...

   Amistats.

L’Enric del Redondel

(photo L.Osouf)

Le PV de Jean-Claude

   L’autre fois vous m’avez demandé, pourquoi un procès ?

   Il faut dire qu’à Lunas, une chose est devenue un sport communal pour les équipes de jeunes. Cette chose se dit : « Faire la réserve » cela signifie pêcher les truites du Gravezon dans la réserve du village.

   L’autre sport, la pêche aux écrevisses dans le ruisseau de Sourlan. Tout cela bien sûr est formellement interdit. Mais les jeunes s’en moquent.

   Un soir, avec l’équipe de Bibi, nous disons : « Allons faire Sourlan » et Odette (Blanes) préparera les écrevisses à la sauce américaine. Avec nos mobylettes nous montons à Sourlan. La pèche était bonne et les choses se déroulaient très bien...

   Je ne sais pas comment les gendarmes, ces nigauds, nous ont trouvés. C’est sûrement Chocolate le garde-pêche qui nous a dénoncés. Les gendarmes qui sont intelligents ont réquisitionné les mobylettes...

   Le lendemain, le père Dader était très en colère d'aller  chercher la mobylette à la gendarmerie et surtout d’être convoqué par le juge de paix au tribunal de Montpellier. Heureusement, la juge était une bonne personne et toute cette histoire l’a beaucoup amusée. Je peux vous dire que la sauce américaine  d’Odette était une merveille.

   Si vous voulez connaître Chocolate , nous en parlerons au prochain épisode...

   Amitiés.

Henri du Redondel

Cronicas de L'Enric del Redondel