Puta de marrana...

 

Sèm embarrat, puta de marrana ! ! !

   Ara las femnas son destimborladas de las racinas . Non! pas d'ont venon dempuèi tres generacions . Non! te parli de las racinas dels pels descoloradas. Mèfi,mèfi,mèfi. Per la fin de l’embarrament. Las femnas van s’engolar aquò dels perruquièrs per pintrar las racinas. Aquò fara una grandassa bandida. Te trapas sus lo camin, te faras embanar.

   Sèm embarrat puta de marrana ! ! !

   Ara vesèm de videos, los cronicaires dins los ostals seus. Son pas penchenats coma dins la television. Vau te dire n’i a fòrça «qui font leur âge». Aqueles maquilhairas, aprestaires de television fan un trabalh de ravalament, de renovacion de granda qualitat . Pensi que per aqueles femnas, cal faire un concèrt de sartan.

   Sèm embarrat puta de marrana ! ! !

   Cal parlar de l’estar, de l’estela de l’embarradura lo: «papièr cuol». Lo mond faguèt la batèsta e fòrça provisions. As rason Papeta es lo cuol que mena lo mond. Bon nautres Frances crompèrem de papièr cuol, los americans cromperan des fusilhs.

   Sèm embarrat puta de marrana ! ! !

   Balhas  lo botelhon de Carinhana e lo rosat que fa bronzar

   Sèm embarrat,puta de marrana ! ! !


  
 
                                        Enric del Redondel
  

On est confiné, saleté de virus

   En ce moment, les femmes sont perturbées par leurs racines. Non ! Pas par leur origine. Non ! Par les racines décolorées de leurs cheveux. Attention, attention. Pour la fin du confinement, les femmes vont se précipiter chez les coiffeurs. Cela fera un raz de marée, une «abrivado» énorme. Il sera prudent de ne pas être sur le parcours au risque de se faire encorner.

   On est confiné, saleté de virus ! ! !

   En ce moment nous voyons les chroniqueurs de télévision dans leur maison. Ils ne sont pas maquillés comme à la télévision et certains font « leur âge ». Les maquilleuses font vraiment un travail de ravalement et de rénovation de grande qualité. Il faudrait faire un concert de casseroles pour elles !

   On est confiné, saleté de virus ! ! !

   Parlons de la star, de l’étoile du confinement le : papier toilette. Les gens se sont battus pour faire des provisions. Tu as raison Papé : « Le cul mène le monde ». Les Français ont acheté du papier toilette, les Américains des fusils.

   On est confiné, saleté de virus ! ! !

   Donne-moi la bonbonne de carignan et le rosé qui fait bronzer.

   On est confiné, saleté de virus ! ! !

                                                 Henri du Redondel

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Cronicas de L'Enric del Redondel