Las Lunas pipistrellas...

   Lo mond, coneisson las ratapenadas, en francés : «les chauves-souris» que sortisson al solelh que cabusse per caçar los moíssals un parelh d’oras. Las pipistrelas son de pichòtas ratapenadas mai polidas que sortisson a boca de nuèit

   Nautres dins mon pichòt vilatge de Lunas, avèm una varietat de pipistrelas polidas, las Lunaspipistrellas

   Es lo Miquel del Canada que me contèt aquò amb Danís lo pintra per una aperitiu a la font de Villeneuvette. E cresi qu’aquò es vertadièr, per de que lo Miquel e lo Danís son pas de lengas de pelha, aquò es segur

   Per veire las Lunaspipistrellas cal esperar la nuèit e las vesètz sortir de la Costette, del Barri, del pont Dourdou, de Redigardi, del Bouïs de pertot te disi.

   Per la debuta fan una virada de reconeissença. Cal formar un gropèt,un molonet de tres ,quatre , cinc o mai. Aquí las Lunaspipestrellas començan de jacassar de caquetar de cacabar coma de pintadas e viran que viraras dins tot lo vilatge per far la conversacion amb lo mond que prenan lo fresc tanben amb los òmes del parlament.

    Lo Miquel m’a dich que de còps las Lunaspipietrellas se tanquan al mitan del talhièr del pintre Danís.

   Per agachar los tablèu ? Non! Non! per se pintar un veiràs de cartagena. Puèi las cambas requinquilhadas dintran a l'ostal sieuna. Es aquò : «la pipestrella mania».

   Cresi que podetz veire la Joaneta e la Conchita de la Costette, Miquèla la menaire pipistrella,la Franceta del Bouïs, la Catarina de l’Escandorgue, Mounisque del Dourdou...

   Leu me disi un vilatge ont las femnas se tancan pas davant la television d’ensucats e fan de conversacion amb lo mond es un bèl ligan de la vida. Un ligan d'amistats. Òsca, bravo las Lunas pipistrellas.

   Se un vèspre passatz a costat de mon ostal, dintras per beure un veiret de rosat que fa bronzar.

   Potonas a totas.

                                                   L’Enric del Redondèl

   Tout le monde connaît les chauves-souris qui sortent le soir, au soleil couchant pour chasser les moustiques. Les pipistrelles sont des petites chauves-souris très mignonnes qui sortent aussi au tout début de la nuit.

   Dans mon village de Lunas, nous avons une variété de jolies pipistrelles, les Lunas pipistrelles.

   C’est Michel du Canada qui m’a raconté cela avec Denis le peintre pendant un apéritif à la fontaine de Villeneuvette. Je pense que cela est la vérité, car tous les deux, ce ne sont pas des mauvaises langues. Tout cela est la vérité.

   Pour apercevoir les Lunas pipistrelles, il faut attendre la nuit et vous pourrez les voir sortir de la Costette, du Barri, Du Bouïs, du Dourdou, de Redigardi. De partout je te dis.

   Pour commencer, elles font une tournée de reconnaissance. Il faut former un groupe de trois, quatre, cinq ou plus. A ce moment les Lunas pipistrelles commencent à jacasser, à caqueter, à cacaber comme des pintades. Et tournent et retournent dans tout le village pour converser avec le monde qui profite de la fraîcheur du soir et aussi parler avec les hommes du « Parlement ».

   Michel m’a dit que certaines fois, les Lunas pipistrelles s’arrêtent à l’atelier du peintre Denis.

   Pour regarder les tableaux ? Non ! Non ! Pour boire un verre de cartagène. Puis la jambe joyeuse elles rentrent à leur maison. C’est cela la « pipistrelle mania »

   Je crois que vous pouvez rencontrer Jeannette et Conchita de la Costette, Michèle la chef pipistrelle, Francette du Bouïs, Catherine de l’Escandorgue, Monette du Dourdou…

Moi, je me dis, un village ou les femmes ne restent pas devant la télévision débile et font la conversation avec le village, c’est un beau lien de la vie. Un lien d’amitié. Bravo les Lunaspipistrelles !

Si un soir, vous passez à côté de ma maison, entrez boire un petit verre de rosé qui fait bronzer.

Bon baiser à toutes.

 


                                                                                   Henri du Redondel

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Cronicas de L'Enric del Redondel