Las feromònas...

   Bon amics coneissètz a la vespertinada, «le speed-dating» lo novèl concèpte per los celibataris que partisson a la caça a las lausetas, òc per dragar. Charrar dos o tres minutas,a l’entorn d’una taula, per aprene a se conéisser.
Ara an trapat quicòm de mai, quicòm qu’es pas possible d’imaginar. Aquò se ditz las « phéromones party»

   Un novel concèpte ont cal flairar las odors de susada. Un novèl concèpte per celibataris femnassièrs. Per la debuta te cal tressusar pendent tres jornadas e tanben tres nuèits dins las camisas e lo tricòt de pel e mèstre tot aqueles pelhas dins una saca plastic. E òc ton camisòt de tres jorns, dins una saca plastic.

   Bon los participants, meton lo nas dins la saca per reconéisser lo prince encantador, e per veire que la sentor teuna es compatible. N’i a que tomban estavanits, per de que lo fumat es tròp fòrt. Aquí se trapa pas l’embaumament, lo redoléncia del cabrifuèlh e del jansemin. Sèm mai pròche de las sentor del boc o del singlar.

   Bon aquò es pas novèl, los qu’inventèron aquò, son los cans, los cadèls. Quora se veson: los cadèls, se sentisson lo... cuol. E o quora se veson : los cadèls, se sentisson lo tafanari.

   Aquò es la draga modèrna. Pendent doas minutas,te cal assetar a l’entorn d’una taula, puèi, te sentir lo cuol dins una saca, e cric e crac aquò es acabat. Podètz tornar a ton portable ipad. Es aquò lo romantisme d’ara. Aquò fa pantaissar ! !

   Bon ara, vau me dochar, me desruscar al sabon de Marselha, me plogenar amb de sentís bon de lavanda, cresi qu’es de bon, per començar la jornada. Benlèu amb un pauc de «Cacharel pour l’homme» se convidi Maria al restaurant de Papy Moïse per partejar un tròç de fogaça salada e un veiràs de rosat que fa bronzar, avant de tastar las musclas gratinadas.
 
                                        Enric del Redondel
  

  Les phéromones...


   Bon, les amis vous connaissez en fin d’après-midi, le speed-dating ? C’est le nouveau concept pour les célibataires qui partent à la chasse aux jeunes filles pour  draguer. Parler deux à trois minutes, autour d'une table,apprendre à se connaître.

  Actuellement, on a trouvé en plus une chose qu'il n’est pas possible d’imaginer. Cela se dit : les phéromones parties.

   Nouveau concept qui porte sur l'odeur de transpiration. Nouveau concept pour célibataires dragueurs. Pour débuter il faut suer pendant trois jours et trois nuits dans la chemise et le tricot de corps et mettre tous ces vêtements dans un sac plastique. Oui, oui ton tee-shirt et ta chemise de trois jours, dans un sac plastique.

   Bon, les participants mettent le nez dans le sac pour reconnaître le prince charmant et pour voir si ton odeur est compatible. Certains tombent évanouis, car les effluves sont trop forts ! Là, on ne trouve pas les parfums du chèvrefeuille et du jasmin. On est plus près des arômes du bouc ou du sanglier.

   Tout cela n’est pas nouveau. Les inventeurs de la chose, sont les chiens. Quand ils se rencontrent, les chiens se sentent le…. cul. Et oui ! Quand les chiens se rencontrent ils se sentent les fesses.

   C'est la drague moderne. Pendant deux minutes on est assis autour d’une table, puis on se sent le cul dans un sac plastique. Cric et crac la chose est terminée, on peut retourner à son portable "iPad". C’est le romantisme de maintenant. Tout cela fait rêver ! !

   Bon maintenant, je vais me doucher, bien me savonner au savon de Marseille, me parfumer à la lavande, cela est bon pour débuter la journée. Peut-être aussi un peu de « Cacharel pour l’homme ” si j’invite Marie au restaurant de Papi Moise avec un morceau de fogaça salée et un verre de rosé qui fait bronzer, avant de goûter les moules gratinées.

 

                                                    Henri du Redondel

Chroniques "LA FOGASSA SALADA" proposées par Henri et diffusées sur "RADIO LENGA D'OC"

Retrouvez cette radio en langue occitane sur   http://www.radiolengadoc.com/

Cronicas de L'Enric del Redondel